Nuit Blanche.

Non, je ne vais pas parler de LA Nuit Blanche, évènement dont je me fous totalement, mais simplement de la nuit blanche, telle qu’on peut en vivre parfois, souvent dans mon cas, et que certaines personnes ont du mal à comprendre, ou même vivre ^^
Plantons le décor : je suis extrêmement résistant à la fatigue. Bien évidemment, si je peux dormir 15h, ça me va aussi, mais je me sens mieux quand je dors entre 4 et 6h (avec une bonne nuit de 10h au bout d’un moment, mais passons)
Pour moi, les nuits blanches sont monnaie courante, ayant toujours été un oiseau de nuit, peut-être naturellement, peut-être par la nécessité d’un emploi ou autre, je ne saurais dire vraiment, toujours est-il que la nuit blanche fait partie de mon quotidien et que des personnes de mon entourage semble se demander : MAIS COMMENT TU FAIS !?? Ceux-là je leur répond : bah tu fais. (ouais, Yoda Style et tout.)
Déjà, comprenons qu’une nuit blanche, c’est pas se coucher à 6h du matin. Se coucher à 6h du matin, c’est n’avoir pas dormi de la nuit, ce qui n’est pas tout à fait la même chose qu’une nuit blanche.
Pour qu’une nuit blanche soit valable comme telle il faut suivre un schéma simple : lever ( 8h, 9h, 10h [le matin, quoi, hein]) journée complète, nuit complète, journée complète et se coucher le LENDEMAIN SOIR minimum.
C’est pas grand chose, à vrai dire, il suffit de savoir s’équiper et s’occuper. Pour les gens qui n’ont vraiment pas l’habitude, prévoyez des snacks, vous aurez besoin d’énergie. Pour ce qui est de s’occuper, il suffit là de faire marcher son cerveau, ses muscles, ce genre de choses… Le corps produit sa propre énergie, également ^^
Ensuite, si vous pouvez vous entourer, c’est toujours mieux (mais pas d’une feignasse qui dort à 23h14 hein…) pour la motivation ! Et ne vous leurrez pas, les nuits blanches passées à étudier sont de vraies putes, parce que, soyons francs, la motivation n’y est pas !
Mon record personnel est de 9 nuits blanches complètes et d’affilée (oui, c’est beau la jeunesse hein) et récemment il m’arrive encore de me faire des 72h sans dormir et sans vraiment ressentir la fatigue, pas si mal pour un vieux hein ? 😀
Et de votre côté, ça se passe comment ?

Advertisements

One thought on “Nuit Blanche.

  1. Ah ben les nuits blanches les vraies j’en ai eu quelques une aussi tiens !
    Effectivement les plus putes de toutes sont celles où tu taffes toute la nuit et vas en exam ou en cours le lendemain.
    Tu le sais mais je le redis mais au début de Starbucks là j’ai découvert que le café faisait bien partie des amis que tu peux avoir avec toi quand tu cherches à faire une nuit blanche haha.
    Parce que la caféine la vraie à 21h à 3h du mat tu la sens encore héhéhé
    Mais c’est vrai que une fois occupé, nourri et motivé la nuit blanche passe toute seule mais moi j’avoue que je n’ai jamais fait plus d’une seule
    9 t’es quand même sacrément tarré héhhéé

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s